Compte rendu ACGF du vendredi 9 octobre 2020

Compte rendu ACGF du vendredi 9 octobre 2020

Lieu : salle Lotte H. Eisner, 2 rue Victor Delbos, église du Puy, à Figeac. De 20h à 21h45.

Présence :

  • Jean Paul de Capdenac le haut
  • Jean Paul de Rueyres
  • Gérard de Rueyres
  • Violaine de Figeac
  • Fred de Figeac
  • Vincent de Latronquière
  • JF de Nayrac Figeac
  • Jacques de Figeac
  • Patrice de St Cirgues.

Ordre du jour :

Vote des statuts et de la Charte de l’Association ACGF (Assemblée Citoyenne du Grand Figeac). Les statuts sont votés à l’unanimité des membres présents. On va pouvoir les envoyer à la préfecture et ainsi avoir les mêmes droits que toute association.

Il n’y a pas eu de demande de modification. S’il y en avait, s’il devait y avoir des précisions, elles pourront se faire dans le règlement intérieur par la suite.

Composition du Bureau exécutif (gestion site internet, tenue des comptes, enregistrement des statuts, tenue des réunions, représentation avec l’extérieur de l’ACGF) : 3 volontaires, Jean Paul, Vincent et Fred. Bureau qui pourra être renouvelé parmi les volontaires lors de la prochaine réunion.

Prochain ordre du jour pour la séance prévue le vendredi 23 octobre, toujours à la salle Lotte H. Eisner, rue Victor Delbos à Figeac, église du Puy, de 20h à 22h (maxi).

1. Constitution de groupes de travail sur des sujets/thématiques (= Bureau collégial). Chaque groupe sera ensuite indépendant dans son organisation/ rencontres pour travailler… et pourra rendre compte et informer l’ensemble des personnes par mail et/ou rencontre en réunions.

Plusieurs travaux avaient déjà été faits et pourront être poursuivis concernant :

  • – la cantine bio
  • – le RIC
  • – mobilité douce/covoiturage
  • – compostage/déchets
  • – méthanisation
  • – revue de presse
  • – …

2. Toutes autres propositions des citoyen-ne-s.

Plusieurs « débats » ont eu lieu :

1. Barrage du Surgié.

2. Pollution de l’eau sur le Ségala et le Grand Figeac. Produits chimiques et dommages sanitaires (disproportion entre les interdits avec la covid19 et les risques cancérigènes autorisés, glyphosate par exemple).

3. Demande d’un moratoire sur la 5G, comme à Lille, Grenoble. Débat autour du Linky.

4. Pollution des nappes et des sources à l’aiguille de Figeac suite aux travaux réalisés par l’entreprise de Figeac Aéro.

5. Démocratie représentative non respectée par le système organisationnel du Grand Figeac où les présidents et vice-présidents ne sont pas représentatifs du vote des électeurs (par exemple, on peut être président du Grand Figeac alors qu’on est élu que par 170 électeurs sur les 10.000 environ du Grand Figeac).

6. Problème de la gestion des déchets à Rueyres.

7. Problème récurrent de la méthanisation et du risque pour l’eau potable. Manque de transparence.

8. Participation citoyenne ? Constat que l’ACGF fait (ou veut faire) ce que les politiques en place devraient faire, comme lors des campagnes électorales où il y a des réunions et ateliers participatifs avec parfois 150 personnes présentes, même si c’est malheureusement essentiellement des personnes de leurs réseaux et donc déjà acquises. Aussi constat qu’après les élections ces tables rondes n’existent plus avec les citoyens.

9. Risque d’inconstitutionnalité et non-respect de la Convention européenne des droits de l’Homme avec la déclaration d’E Macron d’interdire « l’école à la maison ».

Plusieurs propositions :

1. Demander une fois l’association effective une boîte aux lettres, rue Victor Delbos, à la mairie.

2. Demander un local à la mairie pour favoriser les échanger « politiques » entre toutes les parties et les citoyens. Un local dédié à la vie politique, démocratique et citoyenne du Grand Figeac.

3. Idée de faire des pétitions sur des projets et/ou des référendums sur des sujets d’importance votés par le Grand Figeac… Si 1/10ème des électeurs signent (environ 500 personnes à Figeac et 1.000 pour l’ensemble du Grand Figeac) alors on pourrait estimer que le sujet mériterait d’être discuté en commission municipale et/ou communautaire (M. le maire de Figeac est élu avec 1100 voix, 500 est tout de même significatif…).

4. Faire des séances dans les communes du Grand Figeac pour informer sur le « municipalisme » (participation institutionnalisée de comités consultatifs citoyens, de participation volontaire de citoyens dans les commissions municipales et communautaires…). Ce qui existe déjà ailleurs (communes des Molières, Saillans…). Être présent dans les réunions des conseils municipaux du Grand Figeac et rencontrer les citoyens et associations locales… En cohérence avec la volonté de la Région Occitanie de le promouvoir aussi.

5. Proposition de Loi d’arrêter la spéculation au niveau des produits alimentaires et de soins (masque par exemple) en période de crise. A envoyer aux députés du Lot.

Les commentaires sont clos.
Défiler vers le haut