Compte rendu ACF du 24/05/19

Compte rendu ACF du 24/05/19

Table des matières

  • Déroulement de l’assemblée
  • Groupe de travail : RIC
  • Groupe de travail : Information
  • Groupe de travail : Traitement de l’eau au profit de la communauté de communes
  • Groupe de travail : Production alimentaire locale et bio pour les cantines scolaires

Déroulement de l’assemblée

AVANT-PROPOS

Bonjour à tous !
La dernière assemblée a de nouveau été organisée en sous-groupes de travail dont vous trouverez les comptes-rendus ci-dessous.
Merci de votre intérêt et bonne lecture à tous.

RÉSUMÉ DU DÉROULÉ DE L’ASSEMBLÉE

En début d’assemblée, un rappel des origines et des objectifs de l’assemblée a été fait à la demande de quelques nouveaux arrivants. Puis deux nouveaux groupes de travail ont été proposés.
L’un de ces deux groupes portait sur la question de la gestion de l’eau et du transfert de compétence des communes à la communauté de commune du grand Figeac. Ce transfert doit être fait d’ici 2026 mais risque d’être fait beaucoup plus rapidement. Or comme le sujet est très important, l’envie était forte de faire en sorte que l’avis des élus et même des citoyens soit consulté à ce propos.
L’autre groupe nouvellement formé s’est constitué autour de l’envie de trouver le moyen de faire de l’information de qualité et de la rendre accessible à celles et ceux qui n’ont bien souvent que le son de cloche des grands médias.
Trois autres tables se sont organisées autour des sujets déjà existants du compostage, du RIC et de la restauration et production locale en BIO.
Le temps fort a ensuite été consacré à la réflexion sur ces 5 sujets.
Lors de la restitution, deux groupes ont proposé une action.
Le groupe sur la question de l’eau a convenu qu’il était important que l’assemblée citoyenne continue de s’intéresser à ce sujet, notamment en se rendant au conseil municipal de Figeac du lundi 27 mai.
Le groupe sur la question du compostage a considéré qu’ils étaient prêts à envoyer à la mairie un courrier résumant le travail de réflexion mené par l’assemblée citoyenne. Ce courrier sera présenté à tous au début de la prochaine assemblée citoyenne pour vote et validation.
Vous trouverez tout le reste en détails dans les comptes-rendus.
Bonne lecture à vous et à vendredi 7 juin 20 h salle Roger Laval.


Groupe de travail : RIC

FACILITATEUR : Marie-Pauline

RAPPORTEUR Maeva

PERSONNES PRÉSENTES : Jean-Paul, Olivier T., Jerome, Olivier, MariePauline, Maeva

SYNTHÈSE (15 LIGNES MAXIMUM) :

On souhaite organiser une journée « citoyenne » le 17 Novembre, date symbolique pour les gilets jaune et ainsi suivre l’appel de l’association Article 3.
Certains détails de cette journée sont encore à définir avec le groupe de travail mais pour avancer correctement nous avons besoin de faire valider les grandes lignes de ce projet, il va donc être présenté et voté à la prochaine assemblée. Si vous avez des questions n’hésitez pas les poser aux référents du groupe directement sur le site Internet de l’assemblée.

DÉVELOPPEMENT

Introduction

Après un tour de présentations, Marie-Po présente le projet de la « journée Citoyenne » aux personnes qui n’étaient pas là à la dernière réunion. On explique pourquoi et comment on est arrivé là. Et on avance tous ensemble sur la suite du questionnement.

Idées générales

On souhaite organiser une grande journée festive le dimanche 17 novembre, toute la journée dans une salle à Figeac.
Pendant cette journée on pourra présenter l’assemblée citoyenne, son fonctionnement et ses groupes de travail.
Chaque groupe qui en a envie pourra organiser des stands d’informations, des débats, etc. ….
On souhaite aussi profiter de cette journée pour faire un coin vote.

Conclusion

Il y a encore beaucoup de boulot, mais aussi plein de super idées et de motivations. On invite toutes les personnes qui le souhaitent à nous rejoindre, et tous les groupes très motivés à commencer à imaginer ce qu’ils voudraient présenter ce jour-là.

Qui fait quoi

On se retrouve tous le vendredi 31 mai pour continuer de travailler ensemble.
Marie po téléphone à la mairie pour voir les salles disponibles.


Groupe de travail : INFORMATION

Questions abordées en début de séance :
Est-ce qu’une information objective existe vraiment ?
Est-ce que les français sont conscients qu’on leur diffuse une fausse information ?
Objectif du projet : Informer les gens qui n’ont pas forcément accès à des informations importantes et fiables.
Critères de l’information : de qualité, fiabilité, cohérence avec les valeurs de l’assemblée, accessible/compréhensible par tous
Type d’informations que l’on souhaite aborder : locale, nationale, internationale mais en rapport avec la France, positif/négatif. Quelle place souhaitons-nous laisser à l’émotionnel ?

Est-ce qu’un journal existe déjà ?
 Zadig au niveau national

Type de support possible :
 Papier : gazette, flyer, format d’une feuille A4 plusieurs fois évoqué
 Numérique : site web

Moyen de diffusion :
 Trouver des personnes relais présentes sur le terrain (ex : gilets jaunes sur rond-point) ce qui peut être en partie nous mais attention au temps pris pour la diffusion
 Crieur public ?

Quel moyen pour garantir une légitimité et garder une certaine productivité ?
Comment ne pas rester en vase clos ?
Une piste : établir un comité de lecture.

Cela serait aussi le moyen de relayer le travail fait par les autres tables.
Faire appel à des personnes présentes à l’assemblée qui sont déjà spécialistes de certains sujets.
Site/source d’info critique des médias :
 Association Acrimed (action critique médias)
 Arrêt sur image : https://www.arretsurimages.net/

Autres sources d’information évoquées :
 Le site internet : le vrai débat : https://www.le-vrai-debat.fr/
 UNADEL (Union nationale des acteurs du développement local) : http://unadel.org/
 Prochain rendez-vous : mercredi 29 mai 16h à l’arrosoir


Groupe de travail : Transfert de compétence du traitement de l’eau au profit de la communauté de communes

FACILITATEUR Patricia

RAPPORTEUR Robert

PERSONNES PRÉSENTES Anne, Andrea et Jean-Luc

SYNTHÈSE (15 LIGNES MAXIMUM) :

Lors de la réunion des citoyens à l’occasion d’une assemblée citoyenne, nous avons été informés de la volonté de transférer la compétence de la gestion de l’eau et de l’assainissement à la communauté de communes.
Cependant nous trouvons inadmissible que cette décision ne soit pas discutée et mise à l’ordre du jour du conseil municipal de Figeac.
En gros certaines personnes décideraient sans une discussion collégiale avec les autres membres du conseil municipal de transférer cette gestion au « Grand Figeac ».
Dans une période tendue, où l’on parle de démocratie, celle-ci est en quelque sorte bafouée localement.
Nous pensons en outre que cette décision serait préjudiciable pour le service rendu aux citoyens de Figeac, en considérant qu’il en serait de même pour les autres localités limitrophes.
D’autres personnes ont mentionné que très souvent la mutualisation des moyens n’apporte que rarement un meilleur service. Bien au contraire, les coûts augmenteraient d’au moins 20 à 30%, certes lentement mais inexorablement et à terme la facture est toujours plus élevée pour les contribuables que nous sommes tous…Et qui payons à la fin !
Il faut savoir qu’en parallèle dans ce genre de cas, les personnes employées localement pour l’entretien des dispositifs de traitement de l’eau perdraient ensuite leur emploi, dans le meilleur des cas elles seraient reclassées dans d’autres postes, ou attendraient un autre travail. De ce fait les coûts augmenteraient obligatoirement puisque le personnel qui effectuait ces tâches serait rémunéré pendant que le traitement de l’eau serait sous-traité (puisque géré différemment par la communauté de commune qui passeraient par une société annexe…).

Il faut aussi tenir compte de la dilution de la responsabilité. De plus en plus d’organismes gèrent de multiples domaines, en clamant haut et fort qu’ils en ont les compétences et la technicité, mais avant de trouver le bon interlocuteur au sein de ces sociétés c’est le parcours du combattant…
Pour le dire plus simplement lors d’une panne sur un réseau : qui appellera-t-on en urgence pour un dépannage ????

Pour conclure, certains se posent la question suivante (sachant que très généralement la mutualisation ne fait qu’augmenter les coûts) : À qui profite le crime ? Pour être plus clair, où est l’intérêt des citoyens dans cette modification de la manière de gérer ce qui se fait déjà ?

DÉVELOPPEMENT

Introduction

Discussion sur le transfert de compétence Eau et Assainissement

Idées générales

discussion démocratique quant au choix du transfert de compétence
Mise à l’ordre du jour pour délibération au conseil municipal de Figeac

Conclusion

Edition d’un compte rendu exceptionnellement rapide pour transmission sur le site de l’ACF afin de faire réagir les décideurs du conseil municipal
Proposition de participer à la séance publique du conseil municipal du lundi 28 mai 2019

Qui fait quoi

Robert pour suivi du dossier et étude technique justifiée de ce changement


Groupe de travail : Production alimentaire locale pour les cantines scolaires

FACILITATEUR Serge MASSON

RAPPORTEUR Élodie VALETON

PERSONNES PRÉSENTES Marc, agriculteur retraité

SYNTHÈSE (15 LIGNES MAXIMUM) :

Un travail de prise de contact auprès des organismes en lien avec le sujet apparaît comme nécessaire pour avancer sur une solution locale.

DÉVELOPPEMENT

Introduction

La phase de présentation nous a permis de connaître les métiers et compétences des 3 personnes autour de la table. Marc et Serge participent pour la 1ère fois à ce groupe de travail et ont leurs idées sur l’agriculture actuelle et les freins liés à la production maraichère. Nous avons survolé le compte-rendu du groupe de travail du 01/03/2019 sur le sujet.

Idées générales

La proposition « Demander l’ouverture d’une formation au bio qui se déroulerait sur l’EPLEFPA de FIGEAC » n’a pas remportée un franc succès.
La proposition « Créer des emplois de salariés agricoles rémunérés par la communauté de communes ou la commune pour produire et fournir les produits (bio ou en circuit court) des cantines environnantes » est envisagée différemment. La proposition serait de conventionner avec une commune qui louerait un terrain à un agriculteur qui s’engagerait à produire sous contrat (conditions à définir). Cette démarche doit permettre de protéger l’agriculteur des aléas climatiques, des quantités, des variations des cours des prix de vente et lui assurer un revenu régulier.
La proposition « Inviter et faire participer les associations locales déjà implantées pour les inciter à compléter leurs actions » est transformée. Nous proposons de prendre contact avec :

  • la ville d’Albi car « En 2014, la Ville d’Albi s’est fixée l’objectif d’atteindre l’autosuffisance alimentaire à l’horizon 2020. La finalité de ce projet est l’approvisionnement des ressources alimentaires pour l’ensemble des albigeois dans un rayon de 60 km. » – les villes de Figeac et alentours pour leurs demander si elles connaissent des terrains propices au maraichage et amener l’idée vu plus haut. – l’association Terre de Liens pour connaitre leurs adhérents et leurs besoins, pour savoir comment les agriculteurs font pour avoir des terres à cultiver, etc…

Conclusion

Un travail de prise de contact auprès des organismes en lien avec le sujet apparaît comme nécessaire pour avancer sur une solution locale.

Qui fait quoi

Pas d’engagement de la part des participants

Les commentaires sont clos.
Défiler vers le haut