ACF du 24/05/19 : Cantines BIO

ACF du 24/05/19 : Cantines BIO

FACILITATEUR Serge MASSON

RAPPORTEUR Élodie VALETON

PERSONNES PRÉSENTES Marc, agriculteur retraité

SYNTHÈSE (15 LIGNES MAXIMUM) :

Un travail de prise de contact auprès des organismes en lien avec le sujet apparaît comme nécessaire pour avancer sur une solution locale.

DÉVELOPPEMENT

Introduction

La phase de présentation nous a permis de connaître les métiers et compétences des 3 personnes autour de la table. Marc et Serge participent pour la 1ère fois à ce groupe de travail et ont leurs idées sur l’agriculture actuelle et les freins liés à la production maraichère. Nous avons survolé le compte-rendu du groupe de travail du 01/03/2019 sur le sujet.

Idées générales

La proposition « Demander l’ouverture d’une formation au bio qui se déroulerait sur l’EPLEFPA de FIGEAC » n’a pas remportée un franc succès. 
La proposition « Créer des emplois de salariés agricoles rémunérés par la communauté de communes ou la commune pour produire et fournir les produits (bio ou en circuit court) des cantines environnantes » est envisagée différemment. La proposition serait de conventionner avec une commune qui louerait un terrain à un agriculteur qui s’engagerait à produire sous contrat (conditions à définir). Cette démarche doit permettre de protéger l’agriculteur des aléas climatiques, des quantités, des variations des cours des prix de vente et lui assurer un revenu régulier. 
La proposition « Inviter et faire participer les associations locales déjà implantées pour les inciter à compléter leurs actions » est transformée. Nous proposons de prendre contact avec :

  • la ville d’Albi car « En 2014, la Ville d’Albi s’est fixée l’objectif d’atteindre l’autosuffisance alimentaire à l’horizon 2020. La finalité de ce projet est l’approvisionnement des ressources alimentaires pour l’ensemble des albigeois dans un rayon de 60 km. » – les villes de Figeac et alentours pour leurs demander si elles connaissent des terrains propices au maraichage et amener l’idée vu plus haut. – l’association Terre de Liens pour connaitre leurs adhérents et leurs besoins, pour savoir comment les agriculteurs font pour avoir des terres à cultiver, etc…

Conclusion

Un travail de prise de contact auprès des organismes en lien avec le sujet apparaît comme nécessaire pour avancer sur une solution locale.

Qui fait quoi

Pas d’engagement de la part des participants

Les commentaires sont clos.
Défiler vers le haut